Jack Coder épisode 2 : échec au roi

Temps de lecture : 2 minutes

Dans l’épisode précédent Jack assiste à une scène de meurtre vécue depuis le haut d’un immeuble. Il finit par porter secours à cet homme qui lui confie ses dernières paroles et un bout de papier avant de sombrer dans un profond coma. Dans ce bout de papier le nom d’une Banque et l’abréviation BF.   

L’ambulance arrive, Jack embarque, il faut tout de suite conduire l’homme au bloc opératoire car il a perdu beaucoup du sang. Jack remarque au même moment quelque chose d’étrange sur le cou de la brancardière.

Le patient est au bloc et l’opération va durer 8h… Pendant ce temps Jack doit faire le lien entre le message sur le papier (BF)  et les dernières paroles de la victime qui sont : « la naissance de ECO se trouve dans l’installation d’une application  ».

Bricolage

Une chose est sure dans le monde il existe un seul pays abrégé BF, pour l’heure je dois d’abord retrouver le véhicule qui a fauché ce pauvre homme. Je ne peux pas retourner à la maison prendre mon ordinateur car cette infirmière ne m’inspire pas confiance.

Bon, je suis dans un hôpital, un ordinateur ce n’est pas ce qui manque, je vais pourvoir pirater les données du feu tricolore si j’accède à internet. Mince, ils n’ont que des vieux modèles. Si je le fais avec mon smartphone la police va me localiser, pas le choix ! Je vais fabriquer un ordinateur à partir de ce vieux modèle et de mon téléphone.

Dix minutes plus tard, Jack vient de bricoler un ordinateur intraçable en combinant la mémoire de son téléphone et un processeur « Intel® Pentium® » ;  ensuite,  il crée un mini programme (algorithme) qui permet à cet ordinateur de se connecter en utilisant les paramètres de sécurité du téléphone lorsque le système d’exploitation de l’appareil bricolé va sur internet. Ainsi, il parvient à se connecter à la base de données du feu tricolore. 

Piège  

En deux minutes, Jack ressort l’immatriculation du véhicule et on voit que le chauffeur est une femme avec un tatouage sur le coup ; le même que la brancardière. Jack vient de comprendre que l’accidenté est dans de mauvaises mains. Alors, il se précipite en salle d’opération mais la salle est vide. Il s’est fait avoir comme un débutant. Il revient dans le couloir et le disque dur de l’ordinateur qu’il a fabriqué a disparu. Il s’agit de la carte  mémoire de 64Go de son téléphone. A ce moment, l’histoire prend une autre tournure car les informations se trouvant dans cette mémoire lui ont été confiées par le RSP.  Si ces données se retrouvent dans de mauvaises mains c’est une catastrophe.

Qui a donc pu piéger et prédire le comportement de Mr CODER pour réussir à lui voler la carte mémoire de son téléphone ?

Jack réalise qu’il n’a pas à faire à un petit joueur, réussir à le tenir en échec en moins d’une heure ! Il n’y a  qu’une seule personne au monde qui arrivait à le faire : Raogo le frère cadet de Jack. Mais le problème est que Raogo n’est plus de ce monde et son corps n’a jamais été retrouvé. Comment donc établir un profil avec si peu d’éléments ?  

#traquenard #Réflexion

Ecrit par Rody OBIANG

close
Partager :